Julien.lebargy@gmail.com / Québec / Canada © 2018 -  JULIEN LEBARGY /Éditions du XXI

The Great Leveler

 

Que vous soyez avocat, docteur, fermier, plombier, mère ou orphelin, lorsque The Great Leveler vous rattrapera, vous serez tous réduits au même état : morts.

 

Univers de westerns spaghetti aux broderies victoriennes, aux pancartes rouillées grinçant sous l’effet du vent et aux corps laissés-pour-compte sous le soleil rouge du désert. Pièces abandonnées, milieux naturels hostiles et isolés où des effigies déchues semblent nous observer.

 

C’est au sein de cette ambiance narrative que j’ai décidé de poursuivre mes recherches sur la mélancolie et de l’effet du temps, et de laquelle est né ce corpus de 9 tableaux. L’inéluctable disparition, la fuite du temps, la mort et les vanités se trouvent au cœur de la conception de la mélancolie. Que restera-t-il de nous après le passage du temps? Les matières se dégradent, se décomposent. Elles vieillissent. Les mondes animal et végétal ne sont pas épargnés.

 

Toute matière est porteuse d’information, d’une mémoire. The Great Leveler aborde la question de cette matière qui, en perdant son substrat, emporte avec elle des repères collectifs et historiques. Inévitable évolution de la poussière qui retourne à son état initial, il ne reste que des signes et des symboles, bien souvent vides de sens.